Aller au contenu principal

Moyens de protection existants

Il existe de nombreuses manières de protéger l'environnement. Ce n'est qu'en1960 que les concepts de protection de la nature et de crise écologique apparaissent. Que ce soit au niveau international, européen, national ou régional, beaucoup de structures et d'Homme se réunissent et mettent en place des plans et des procédés afin de protéger notre nature.

 

Nomenclature UICN

L'Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) inventorie et catégorise les espèces en fonction de leur niveau de vulnérabilité dans le monde. Ces critères de classification sont souvent utilisés par les structures de protections de la nature à des échelles plus locales (par exemple, pour la catégorisation des espèces en France). 

En France, il existe une liste rouge nationale qui énumère les espèces menacées en France et leur niveau de vulnérabilité. La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a aussi sa liste rouge régionale.

Ces listes n'ont pas de statut réglementaire.

 

Protection des espèces

Voir page "Quelques définitions"

Voir "Natura 2000" ci-dessous

 

Protection des espaces

(liste non exhaustive)

Au niveau international

Réserves de Biosphère

Ce label est décerné par l'Unesco. Il est destiné à créer un réseau mondial pour la conservation des ressources de la biosphère. Il y a 14 réserves de Biosphère en France : Atoll de Taiaro, Guadeloupe, Lubéron-Lure, Mont Ventoux, Pays de Fontainebleau et du Gatinais, Camargue, Iroise, Vallée du Fango,  Mont Viso, Cévennes, Marais audomarois, gorges du Gardon, la Dordogne et Vosges du Nord .

Sites du Patrimoine mondial

Ce Label est aussi décerné par l'Unesco. Il a pour objet la protection du patrimoine culturel et naturel le plus prestigieux. La plupart des sites français sont classés au titre du patrimoine culturel, 6 sites naturels sont concernés : le Mont Perdu (Pyrénées), le littoral nord-ouest de la Corse (Réserve de Scandola et Calanches de Piana)., les Terres et mers australes françaises, la faille de Limagne, les lagons de Nouvelle-Calédonie et les pitons, cirques et remparts de l'île de la Réunion.

Réserves Biogénétiques

Constitué par le Conseil de l'Europe, le réseau européen des réserves biogénétiques a pour objectif la conservation des écosystèmes uniques en Europe. Il y a 35 sites en France qui sont tous des Réserves Naturelles.

Zones de Protection Spéciale pour la Méditerranée

Depuis 1995, l'objectif du programme de création de Zones Spéciales de Conservation pour la Méditerranée est la gestion conservatoire d'un réseau de sites renfermant des écosystèmes méditerranéens caractéristiques. Il y a actuellement 70 sites en France.

Sites RAMSAR

La convention de RAMSAR désigne les zones humides d'importance internationale, notamment comme habitats des oiseaux d'eau. Il y a actuellement 50 sites en France.

 

Au niveau européen

Natura 2000

Le réseau Natura 2000 est constitué d’un ensemble de sites naturels, terrestres et marins, et vise à assurer la survie à long terme des espèces et des habitats particulièrement menacés, à forts enjeux de conservation en Europe. Cette démarche européenne est fondée sur les directives Oiseaux (79/409/CEE) et Habitats faune flore (92/43.CEE) qui répondent à deux objectifs principaux :

  • La préservation de la diversité biologique et du patrimoine naturel 
  • La prise en compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales.

En France, le réseau Natura 2000 se compose de Zones Spéciales de Conservation (ZSC) en application de la Directive Habitats et des Zones de Protection Spéciales (ZPS) en application de la Directive Oiseaux. La gestion quotidienne des sites repose sur des mesures concrètes appelées contrats Natura 2000, mises en œuvre sur la base de documents d’objectifs (DOCOB).

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le réseau Natura 2000 comprend 128 sites qui recouvrent environ 30 % de la superficie régionale totale.

Le projet LIFE Habitats Calanques intervient sur le site Natura 2000 FR9301602, au sein même du Parc national des Calanques, ainsi que sur 7 habitats d’intérêt communautaire terrestres sur les 21 existants. Cela représente 38 % de la surface totale des habitats littoraux d’intérêt communautaire du site Natura 2000.

 

Au niveau national

Parcs Nationaux

En France, il existe en 2016 11 parcs nationaux : Vanoise (1963), Port-Cros (1963), Pyrénées (1967), Cévennes (1970), Ecrins (1973), Mercantour (1979), Guadeloupe (1989), La Réunion (2007), la Guyane (2007), les Calanques (2012) et le Parc national des forêts (2019).

Les parcs nationaux couvrent des domaines terrestres et maritimes variés et représentent par leur périmètre maximum près de 8% du territoire français (56 819 km²). Chaque parc comporte trois types de zones : les réserves intégrales, la zone coeur de parc où les activités traditionnelles (agricoles, pastorales et forestières) continuent à s'exercer, la zone périphérique où le parc favorise un développement durable.

Les parcs nationaux sont rattachés à l'Office Français de la Biodiversité afin de renforcer l'action collective pour préserver la biodiversité.

En savoir plus sur le PARC NATIONAL DES CALANQUES

Parcs Naturels Régionaux

Un Parc naturel régional est un territoire rural habité dont la faune, la flore, les milieux, les paysages, l’architecture, le patrimoine culturel, les savoir-faire sont reconnus nationalement pour leurs qualités remarquables.

Ensemble, les élus (communes, Département, Région) créent un Parc naturel régional pour mettre en œuvre des actions visant à préserver ces patrimoines ainsi qu’à développer durablement ce territoire. Ils co-rédigent et co-signent une charte qui sert de « feuille de route » et fixe les objectifs et les moyens d’actions du Parc. Elle a une durée de vie de douze ans et est renouvelable.

Il existe 56 parcs naturels régionaux en France.

Réserves Naturelles (RN) et Réserves Naturelles Volontaires (RNV)

Gérées par des associations, des collectivités locales ou des établissements publics, en France métropolitaine et d’outre-mer, les réserves naturelles sont nationales, régionales ou de Corse, créées respectivement par l’État, les Régions et la Collectivité territoriale de Corse. Elles ont trois missions : protéger les habitats naturels, et les espèces associées, gérer les sites et sensibiliser les publics.

Aujourd'hui, le réseau des réserves naturelles compte 350 réserves naturelles : 166 réserves naturelles nationales, 177 réserves naturelles régionales et 7 réserves naturelles de Corse.

Zones Naturelles d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF)

Depuis 1982, l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) a pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.

L'inventaire ZNIEFF concerne près de 15000 zones terrestres et marines.

Cet inventaire est devenu aujourd’hui un des éléments majeurs de la politique de protection de la nature. Il doit être consulté dans le cadre de projets d’aménagement du territoire (document d’urbanisme, création d’espaces protégés, élaboration de schémas départementaux de carrière….).

Sites classés ou inscrits

Les sites naturels classés, aussi appelés sites classés et monuments naturels de caractère historique, artistique, scientifique, légendaire ou pittoresque protégés, sont des espaces ou des formations naturelles dont la qualité appelle la conservation en l’état et la préservation contre tout impact. Ils justifient un suivi qualitatif, notamment effectué via une autorisation préalable pour tous travaux susceptibles de modifier l'état ou l'apparence du territoire protégé.

En France, il existe 2700 sites classés.

 

 

Partager

Skyline Life Habitaits Calanques

button